Index fleche Commissions fleche C.C.A.S. fleche Banques alimentaires

Banques alimentaires



BANQUE ALIMENTAIRE

La première Banque Alimentaire (B.A.) a été créée en 1966 à Phoenix en Arizona. En 1984, c’est à Paris, grâce à l’action de l’Armée du Salut, du Secours Catholique, de la Société St Vincent de Paul, de l’Entraide d’Auteuil et du Centre d’Action Sociale Protestant, que s’ouvre, pour l’Europe, la première Banque Alimentaire.
Le territoire français est actuellement couvert par 79 Banques (dont 3 Outre-mer), regroupées au sein de la Fédération Française des Banques Alimentaires, celle de Bordeaux existant depuis 1986. Ce sont toutes des Associations régies par la loi de 1901 avec un Conseil d’Administration élu par une Assemblée Générale de ses adhérents. Ce Conseil délègue à un Directeur bénévole le fonctionnement au quotidien.
Le principe est de récupérer gratuitement auprès des producteurs, transformateurs et distributeurs, des produits alimentaires sains pour les remettre à des Associations caritatives qui les distribuent aux personnes démunies. Tout ceci nécessite des moyens humains et des matériels de transport, de stockage et de distribution qui génèrent des frais de fonctionnement élevés.

Les produits alimentaires proviennent :

  • Des collectes auprès du public (derniers vendredi et samedi de novembre) 10 %
  • Dons de l’Union Européenne 16 %
  • Dons de l’Etat 3 %
  • Dons des industries agroalimentaires 33 %
  • Dons des grandes surfaces 34 %
  • Autres Banques Alimentaires 4 %


Pour la B.A. de Bordeaux et de la Gironde cela représente, en 2011, 5322 tonnes qui vont à 130 Associations Caritatives dont 34 C.C.A.S. qui ont signé une convention avec la B.A. La B.A. assure la formation des bénévoles et de ceux qui travaillent dans ses locaux, pour le respect des conditions d’hygiène et de la chaine du froid.
Chaque Association participe aux frais de fonctionnement et la B.A. bénéficie de subventions du Conseil Général de la Gironde, du Conseil Régional, de la Mairie de Bordeaux, de quelques Mairies du Département ainsi que des dons des entreprises, des banques et des donateurs privés.
Elle dispose de camions frigorifiques, de camionnettes, de chambres froides. La gestion est assurée par un système informatique élaboré. En outre, un « camion cuisine » sillonne le département et joue un rôle pédagogique auprès des bénéficiaires, en vue de les conduire à la pratique d’une alimentation saine.
La B.A., comme toute Association caritative n’a qu’un souhait : disparaître parce qu’il n’y a plus de besoin. Malheureusement cet objectif est pour le moins utopique.

Sa devise « ensemble, aidons l’homme à se restaurer ».

Sites des BA
banque alimentaire



Un des buts de la Banque est la lutte contre le gaspillage

Collecter
Pour accomplir sa mission d'aide alimentaire, les Banques Alimentaires collectent gratuitement des denrées auprès de plusieurs sources d’approvisionnements :

  • des surplus agricoles : les producteurs donnent des fruits, des légumes, du lait, etc...
  • des excédents de production du secteur agroalimentaire : l’industrie agroalimentaire donne toutes sortes de produits : secs, congelés, réfrigérés, en conserve,...
  • La grande distribution donne quotidiennement les produits retirés des linéaires avant la date limite de consommation
  • L’Union européenne donne, par l’intermédiaire du Programme Européen d’aide aux plus démunis (PEAD) des produits céréaliers et laitiers.
  • L'Etat via le PNAA (programme nationale d'aide alimentaire) fournit des produits carnés et des légumes
  • Le grand public donne, à l’occasion de collectes dans les grandes surfaces, des denrées non périssables.


Trier
Les Banques Alimentaires trient, gèrent et stockent les denrées dans leurs entrepôts dans le plus grand respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Distribuer
Les Banques Alimentaires partagent les denrées entre 5 100 associations et organismes sociaux de proximité.
La mission de ces associations et organismes sociaux est d’accompagner les personnes en situation de précarité pour qu’elles retrouvent leur place au sein de la société. L’aide alimentaire, qui est un levier pour y parvenir, peut prendre plusieurs formes : repas, colis, distribution accompagnée dans les épiceries sociales, etc... Une convention de partenariat alimentaire permet aux Banques Alimentaires, associations, organismes sociaux, CCAS, de mieux travailler ensemble.

Accompagner
Banques Alimentaires, associations et organismes sociaux partagent leurs actions innovantes afin de placer la personne accueillie au centre du processus.

Former
Les Banques Alimentaires proposent différentes formations pour permettre aux nouveaux bénévoles de s’investir en toutes connaissances de cause.

Accès rapide

Site

© Mairie Avensan - 3 place Saint-Pierre

Site officiel : version 1.0

Espace Admin | Ajouter au favoris | Ajouter en page d'accueil