Index fleche Infos Pratiques fleche Mairie fleche Rappel important prévention incendies

Rappel important prévention incendies

COMMUNIQUE INCENDIE

Ce 17 mars 2015, un incendie s'est déclaré sur notre commune au lieu-dit Léojean. Si la piste criminelle semble à ce jour écartée (c’est le seul point positif), il n'en demeure pas moins vrai que nous avons à déplorer de très importants dégâts. L'imprudence, la méconnaissance ou simplement la négligence des lois pourtant simples qui régissent notre vie rurale sont vraisemblablement à l'origine de ce drame. Il s'agit bien là d'un drame car les propriétaires impactés par ce feu doivent à nouveau faire face à l'anéantissement de tous les efforts engagés après le traumatisme de la tempête du 27 décembre 1999. Patiemment, ils ont peu à peu reconstruit leur forêt et celle ci commençait à devenir une belle entité, pleine de promesses pour les générations futures. Hélas, il a suffi d'une allumette pour mettre à mal quelques 70 hectares de pins qui ne demandaient qu'à évoluer.




Des dizaines de camions, issus de diverses unités de notre région, des chenillettes, des hélicoptères, un lourd PC de commandement et plus de 130 pompiers ont lutté durant plusieurs heures pour arrêter l'incendie, avant qu'il ne franchisse la limite communale du Dehes. L'action du feu a pu être maîtrisée dans la nuit mais la surveillance s'est poursuivie jusqu'au matin et durant les journées suivantes, avec une prise de relais de volontaires de notre municipalité qui ont sillonné le terrain avec la DFCI pour surveiller d'éventuelles reprises. En effet, après tout incendie, une grande surveillance doit se poursuivre pendant plusieurs jours pour éviter d'autres dégâts.
Concernant le coût de cette opération, il représente plusieurs centaines de milliers d'Euros.
Voilà où peut nous conduire une "simple négligence", puisqu'il semble que cela soit la piste privilégiée à l'heure où ces lignes sont écrites.
Bien sûr, les propriétaires impactés par ce feu, dont notre commune fait partie, vont porter plainte (c'est obligatoire pour les bois assurés) mais le mal est fait. Ce sont environ 19 hectares de bois communaux qui ont brûlé, l'ensemble du commun de Léojean et une grande partie du commun du Poutchey qui ont disparu. Il va nous falloir très vite couper ces bois de trituration, en faire sans doute des granulés ou des copeaux à destination de chaufferies pour en retirer quelques euros, mais c'est là une bien maigre consolation.
Nous rappelons que les mois de mars et avril sont les plus dangereux pour la forêt. Tous les incendies de 1989, avec la destruction de 4000 hectares à Lacanau, ou de 1990, avec 6000 hectares brûlés entre Saint Aubin et Carcans se sont déclarés à cette époque. C'est une période où la végétation de base, composée de molinie, fougères, ajoncs, etc.., est très sèche et dans beaucoup d'endroits encore accrochée aux arbres. Elle ne demande ainsi qu'à brûler, malgré les sols détrempés qui ne font en outre que compliquer à l'extrème la tâche des pompiers.
Nous rappelons également que les éventuelles dérogations accordées en périodes autorisées pour faire brûler le sont pour des cas bien précis, dans le plus grand respect des règles de prudence et de sécurité. De plus, depuis le 15 mars 2015, il est formellement interdit, par arrêté préfectoral, de faire brûler des déchets, quels qu'ils soient. Un feu peut démarrer très vite, avec les conséquences que l'on sait, aussi, quand on vit en forêt ou à proximité, il est essentiel de tenir compte de l'expérience acquise par les gens du cru. Ces derniers, les "Landescots" ont le souci de respect des règles essentielles, "airial entretenu, point d'eau accessible, feux interdits, etc..."
Écoutons les, c'est souvent là notre meilleure assurance pour vivre sereinement dans notre lande.


Accès rapide

Site

© Mairie Avensan - 3 place Saint-Pierre

Site officiel : version 1.0

Espace Admin | Ajouter au favoris | Ajouter en page d'accueil